Comprendre le mur du marathon et l’éviter

0 Comments

Pour courir un marathon, il est nécessaire de passer par plusieurs semaines, voire des mois de préparation au préalable. On entraîne le corps à faire face à plusieurs kilomètres de course et à gagner en endurance. Cependant, il y a ce qu’on appelle le mur du marathon et qui est un obstacle pour tout type de coureurs, allant des débutants aux plus expérimentés. Mais qu’est-ce que ce mur et comment faire pour l’éviter ?

Définition du mur du marathon

Quand le coureur réussit à parcourir plusieurs kilomètres, il vient un moment où son corps le lâche et ne lui répond plus. Lorsque cela arrive, on ressent une sensation de blocage au niveau des jambes et le corps a des difficultés à avancer. Dans ce cas, soit le coureur abandonne sa course, soit il la continue en marchant, ce qui lui est très pénalisant.
Ce phénomène s’explique par un épuisement des réserves de glycogène dans l’organisme, faisant en sorte que les muscles ne répondent plus normalement. Ces derniers n’ont plus d’énergie à disposition, les forçant à abandonner. On constate également l’apparition de ce mur du marathon entre les 30 à 35èmes kilomètres de course. Il est à savoir que ce stade est souvent irréversible.

Comment éviter le mur du marathon

Pour empêcher ce phénomène de se produire, il est essentiel que le coureur se prépare de manière optimale. Pendant les entraînements, on habitue le corps à puiser dans les réserves de graisse plutôt que dans l’énergie afin de mieux stocker ces dernières. Ce type d’entraînement est spécifique et requiert une pratique régulière.
En même temps, il est essentiel de bien se nourrir en suivant une diète bien déterminée. On privilégie donc une nutrition avec un taux élevé de glycogène. Pour ce faire, il est conseillé de demander conseils auprès d’un expert. Enfin, le coureur doit bien gérer sa course afin de bien dépenser son énergie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *